Trending February 2024 # Gestion De Crise Sur Les Médias Sociaux : Quel Plan D’action? # Suggested March 2024 # Top 7 Popular

You are reading the article Gestion De Crise Sur Les Médias Sociaux : Quel Plan D’action? updated in February 2024 on the website Daihoichemgio.com. We hope that the information we have shared is helpful to you. If you find the content interesting and meaningful, please share it with your friends and continue to follow and support us for the latest updates. Suggested March 2024 Gestion De Crise Sur Les Médias Sociaux : Quel Plan D’action?

Une crise sur les médias sociaux peut s’avérer complexe et long à gérer si aucun plan d’action n’a été mis en place au préalable. Quelle stratégie adopter?

Sur les médias sociaux, s’il y a bien une chose qui se répand plus vite que la rumeur d’un nouvel album de Céline Dion, ce sont bien les indignations publiques. En fait, d’après le New York Times, « la colère est l’émotion qui se propage le plus facilement sur les médias sociaux. » Cela signifie qu’un petit problème isolé au niveau local peut vite se transformer en grande crise mondiale, une chose que les marques redoutent.

Comment se préparer à une crise sur les médias sociaux

1. Créer un plan de gestion de crise sur les médias sociaux

Lorsque vous avez un plan de gestion de crise mis en place à travers toute l’entreprise, vous serez en mesure de réagir rapidement et efficacement lorsqu’une crise émerge. Au lieu de perdre du temps à débattre sur la meilleure façon de procéder sur les médias sociaux, vous pourrez réagir et éviter que la crise ne s’envenime.

Décrivez les mesures précises que chaque personne doit prendre sur les médias sociaux pendant une crise : des cadres dirigeants aux employés ayant peu d’années d’expérience. Ajoutez une liste des personnes à contacter à chaque étape d’une crise potentielle et fournissez des règles à respecter par toutes les personnes qui s’expriment sur les médias sociaux.

Votre plan de gestion des crises sur les médias sociaux devrait inclure :

Des directives pour identifier le type et l’ampleur d’une crise

Les rôles et responsabilités de chaque service

Un plan de communication sur l’avancement en interne

Les coordonnées à jour des employés les plus importants

Des processus d’approbation pour les messages publiés sur les médias sociaux

Tous les messages, images ou informations externes pré-approuvés

Une copie de la politique de l’entreprise en matière de médias sociaux

2. Faire des exercices de simulation de crise sur les médias sociaux

Le pire moment pour se rendre compte que vos plans ne marchent pas est en plein milieu d’une vraie crise. Identifiez un type de crise qui pourrait fortement affecter votre entreprise et entraînez-vous à effectuer chaque étape de votre plan. Ainsi, les employés auront une meilleure idée de la durée d’exécution du plan, et vous pourrez identifier tout problème ou faille qui demande d’être révisé.

En plus de créer un plan de gestion de crise sur les médias sociaux et de faire des simulations, assurez-vous que des mesures de protection existent contre ces risques courants de sécurité sur les médias sociaux. Vous pouvez télécharger également notre guide 5 étapes pour sécuriser votre présence sur les médias sociaux pour plus d’informations sur la manière de protéger vos initiatives sur les réseaux sociaux.

Comment identifier une crise potentielle sur les médias sociaux

 1. Écoutez attentivement

En tant que responsable des médias sociaux ou gestionnaire de la communauté, vous avez toujours un œil sur Internet. C’est pourquoi vous serez souvent la première personne de votre entreprise à remarquer l’apparition d’une menace potentielle sur les médias sociaux.

Configurer des flux dans Hootsuite pour surveiller des mots-clés ou hashtags particuliers peut vous aider à rester proactif. Voici huit idées de mots/expressions à surveiller pour protéger votre marque sur les médias sociaux :

Le nom de votre entreprise

Vos produits et/ou marques

La concurrence

Des questions pour le service client

Les influenceurs

Le PDG

Votre porte-parole ou représentant en RP

Des mots-clés liés à votre secteur

2. Identifiez des seuils de crise

Au moment où vous identifiez des problèmes potentiels, vous devrez décider s’ils doivent simplement être surveillés, gérés par des réponses personnelles ou transformés en statut de crise générale. L’une des manières de procéder est de définir des seuils par rapport au volume et à l’opinion des mentions sur les médias sociaux, et de décrire les actions devant être effectuées pour chaque seuil. Ces seuils doivent s’appuyer sur le niveau d’activité normal que votre marque génère sur les médias sociaux, et l’augmentation en termes de volume et de fréquence, qui correspondrait à une crise.

Imaginons que vous êtes le responsable des médias sociaux d’une entreprise de vêtements de sport qui vient de lancer une campagne publicitaire à fort budget. Vous avez défini un flux de recherche dans Hootsuite qui suit le hashtag lié à la campagne, et vous remarquez quelques Tweets négatifs sur l’une des publicités télévisées. Vous examinez les seuils que vous avez définis pour déterminer les étapes à suivre :

Moins de cinq mentions négatives par heure : continuez la surveillance de près. Faites un rapport destiné à la direction en fin de journée.

Plus de cinq mentions négatives par heure : commencez à transférer des messages au gestionnaire des relations publiques dans Hootsuite.

Plus de dix mentions négatives par heure, pendant plus de trois heures consécutives : contactez le directeur marketing sur son portable, et lancez officiellement le plan de gestion de crise.

Comment gérer une crise sur les médias sociaux 

 1. Agissez rapidement

Les médias sociaux sont des portails où les consommateurs peuvent exprimer leur frustration et leur colère, et cela peut rapidement dégénérer en une crise généralisée. Les entreprises doivent être prêtes à suivre, ce qui n’est pas le cas pour beaucoup.

Dans un webinaire (en anglais) que nous avions organisé sur la façon de gérer les médias sociaux dans une crise de relations publiques, Duncan Gallagher, qui dirige le service de gestion de crise pour la région EMEA chez Edelman, a constaté que 28 % des crises se propagaient au niveau international en moins d’une heure, et qu’il fallait en moyenne 21 heures pour que les entreprises soient en mesure d’émettre des messages significatifs pour se défendre.

Là où nombre d’entreprises s’enlisent pendant une crise, c’est qu’elles ne tirent pas parti du côté instantané et en temps réel des médias sociaux. Les médias sociaux offrent un forum public pour immédiatement reconnaître la situation pendant que vous peaufinez des messages plus approfondis, comme des déclarations officielles, que vous organisez des entretiens avec les médias ou mettez en ligne des informations sur votre site Web. Un simple message de l’entreprise reconnaissant le problème et indiquant au public que davantage d’informations seront bientôt publiées peut aider à limiter les opinions négatives sur le problème et les empêcher de dégénérer.

2. Laissez les gens s’exprimer sans vous quereller

Vous êtes en train d’aborder un problème avec votre conjoint(e) et à chaque fois que vous souhaitez vous exprimer, il/elle ne tient pas compte de ce que vous dites et parle plus fort que vous. Pour vous, c’est sans doute le meilleur moyen de transformer un petit désaccord en conflit qui va s’éterniser toute la nuit.

Lorsque vous êtes prêt à répondre directement aux personnes mécontentes, restez concis et évitez les allers-retours. Après votre réponse initiale, donnez un numéro de téléphone, une adresse e-mail ou un autre mode de communication permettant à la personne de vous joindre hors des médias sociaux. Même si certains resteront insatisfaits (après tout, certaines personnes adorent crier leur mécontentement sur la toile), vous aurez prouvé la transparence et la volonté de l’entreprise de vous exprimer dans un espace public. Comme le dit l’expert en marketing social Jay Baer, « la gestion de crise est un sport spectacle.» Vous faites bonne impression à ceux qui importent le plus.

3. Communiquez en interne

Aussi important soit-il d’envoyer des messages externes à propos de la crise, il est crucial de communiquer en interne avec les employés pour éviter la désinformation et la naissance de rumeurs.

Chacun dans l’entreprise doit savoir ce qu’il peut (et ne peut pas) dire à propos de la crise dans les médias sociaux. Si vous disposez de messages que vous souhaitez diffuser le plus possible sur les médias sociaux, Hootsuite Amplify vous permet de transférer des messages de l’entreprise pré-approuvés à tous les employés, qu’ils peuvent ensuite partager sur leurs propres réseaux sociaux.

Après la tempête… les étapes à suivre

Une fois la crise passée (mais quand tout est encore frais), organisez une session de débriefing avec toutes les parties impliquées. Abordez ce qui a fonctionné, ce qui n’a pas fonctionné et mettez à jour votre plan de gestion de crise en conséquence.

Vous trouverez ci-dessous quelques ressources Hootsuite à propos de la sécurité qui peuvent vous aider dans l’anticipation d’une gestion de crise et dans la protection de vos initiatives sur les médias sociaux :

Avec Hootsuite, surveillez ce qui se dit sur votre entreprise dans les médias sociaux, pour réagir aussi vite que possible en cas de crise et pouvoir atténuer la situation.

Essayez notre service gratuitement dès aujourd’hui !

Inscrivez-vous gratuitement

You're reading Gestion De Crise Sur Les Médias Sociaux : Quel Plan D’action?

Comment Mesurer Vos Réseaux Sociaux Sur Google Analytics

Ce guide en 6 étapes du suivi des réseaux sociaux dans Google Analytics vous mettra sur la bonne voie pour démontrer le ROI des médias sociaux

Votre site Web est la pierre angulaire de la présence en ligne de votre entreprise. Aux côtés de votre site Web se trouve une aide précieuse : les réseaux sociaux. Il est important d’intégrer votre présence sur les réseaux sociaux et sur votre site Web afin de diriger continuellement le trafic vers vos ressources en ligne. Après avoir dirigé le trafic des médias sociaux vers votre site, l’étape suivante consiste à mesurer les fruits de votre labeur pour vous améliorer. Comme toujours, c’est à ce stade que Google Analytics s’avère bien pratique.

Google Analytics vous fournit des données pour connaître la provenance des visiteurs de votre site Web, et pour comprendre leur comportement sur votre site. En outre, lorsque vous configurez votre compte Google Analytics pour suivre et mesurer le résultat de vos initiatives digitales, vous avez la possibilité de vérifier le retour sur investissement des médias sociaux pour votre entreprise.

Pour vous aider à débuter, nous avons rédigé ce guide du suivi des médias sociaux dans Google Analytics, en 6 étapes faciles.

# Étape 1 : Établir les objectifs de votre site Web sur les médias sociaux

Avant de commencer à suivre le résultat de vos initiatives digitales dans Google Analytics, il est nécessaire que vous déterminiez des objectifs sur les médias sociaux. Ces objectifs devraient faire partie de votre plan marketing digital  et être alignés sur vos objectifs marketing et commerciaux au sens large. Si votre objectif est d’utiliser les médias sociaux pour augmenter le trafic vers votre site Web, créez des objectifs S.M.A.R.T. qui vous aideront à l’atteindre.

Par exemple : Pour augmenter le trafic vers un site Web de 15 % au deuxième trimestre, 100 tweets par mois seront dédiés à diriger le trafic vers le site.

# Étape 2 : Inscrivez-vous à Google Analytics # Étape 3 : Configurez votre code de suivi Google Analytics

Afin de collecter des données sur le site Web à partir de Google Analytics, il est nécessaire de commencer par configurer votre code de suivi. Les données de suivi de page peuvent être collectées de deux manières : en utilisant Google Tag Manager ou en ajoutant le code de suivi directement dans votre site.

1) Google Tag Manager

Cette approche est recommandée, car l’utilisation de Google Tag Manager simplifie la gestion de balises sur votre site. Il facilite l’ajout d’autres balises à votre site, comme les balises AdWords Conversion Tracking ou de remarketing, ainsi que la configuration du suivi sur Google Analytics. Suivez la procédure présentée dans la vidéo ci-dessous pour configurer Google Tag Manager.

Tutoriel Google Analytics – en anglais

2) Ajout du code de suivi directement dans votre site

Pour ce faire, il est nécessaire de disposer d’un accès au code source de votre site Web et d’être à l’aise avec l’édition HTML.

Pour configurer le code de suivi de votre site Web :

4. Vérifiez votre configuration pour vous assurer que le code qui s’affiche dans Google Analytics est le même que celui présent dans le code source de votre site Web.

# Étape 4 : Configurez Google Analytics Goals

Pour créer des objectifs, appliquez cette procédure de Google Analytics. (en français)

# Étape 5 : Comprendre les rapports d’analyse des médias sociaux

1) Rapport Vue d’ensemble 

Cet Overview (Rapport Vue d’ensemble) vous permet de consulter rapidement le taux de conversion généré par les canaux sociaux. Le graphique de taux généré par les médias sociaux compare le nombre et la valeur monétaire de tous les objectifs atteints aux chiffres atteints grâce aux renvois en provenance des médias sociaux.

2) Référents par réseau

Ce rapport vous propose des indicateurs d’engagement pour mesurer le trafic issu de chaque réseau social. Il vous indiquera quels réseaux sociaux ont généré le meilleur trafic.

3) Activité des hubs de données

4) Pages d’accueil

Ce rapport vous permet de consulter des indicateurs d’engagement pour chaque URL. Vous pouvez savoir quel réseau social a généré du trafic vers chaque URL.

5) Trackbacks

Ce rapport vous permet de savoir quels sites contiennent des liens vers votre contenu et dans quel contexte. Vous pouvez utiliser ces données pour reproduire le contenu qui fonctionne le mieux et développer de bonnes relations avec ceux qui référencent fréquemment votre site.

6) Conversions

Ce rapport permet de véritablement quantifier la valeur des médias sociaux pour votre entreprise. Le rapport Conversions montre le nombre total de conversions et la valeur monétaire des conversions générées par les visites en provenance des réseaux sociaux. Remarque : il est nécessaire de terminer l’étape 4 pour que les données renseignent ce rapport.

7) Extensions

Si votre site contient des boutons pour le partage sur les médias sociaux, il est important de savoir lesquels ont été utilisés et pour quel contenu. Ce rapport fournit les données nécessaires pour savoir quels articles sont les plus couramment partagés et sur quels réseaux sociaux.

8) Flux d’utilisateurs

Les rapports Flux d’utilisateurs indiquent les chemins initiaux suivis par les utilisateurs des réseaux sociaux jusqu’à votre site. Si vous réalisez des campagnes assurant la promotion de produits spécifiques, il vous est possible de savoir si les utilisateurs de chaque réseau social sont entrés sur votre site par une page produit et s’ils ont continué leur visite sur votre site.

# Étape 6 : Faire part des données issues de ces rapports

Maintenant que vous avez toutes les données nécessaires pour démontrer que votre initiatives digitales dirigent le trafic vers votre site Web, synthétisez-les et présentez-les à votre patron, collègue ou associé dans une présentation PowerPoint ou Google Presentation. Prenez soin de n’inclure que les données qui coïncident avec les objectifs déterminés à l’étape 1. Il serait bien d’inclure des graphiques dans votre présentation, et 2 ou 3 phrases expliquant ce qu’ils signifient pour votre entreprise.

Par exemple, si vous souhaitez montrer l’impact des médias sociaux sur le trafic vers votre site Web, vous pouvez créer un graphique qui les compare aux autres canaux (comme le graphique ci-dessous), puis présenter la manière dont les canaux sociaux détenus et organiques dirigent la plupart du trafic vers votre site Web.

Nous espérons que ce guide en 6 étapes du suivi des médias sociaux dans Google Analytics vous mettra sur la bonne voie pour démontrer le ROI des médias sociaux. Souvenez-vous qu’il faut toujours : suivre, mesurer, analyser et améliorer, pour pouvoir constamment améliorer le contenu en ligne de votre entreprise.

Dirigez plus de trafic vers votre site Web avec Hootsuite.

Essayez Hootsuite Pro gratuitement pendant 30 jours !

Augmenter le trafic de mon site Web

Social Selling : Le Métier Du Commercial Réinventé Par Les Réseaux Sociaux

Comment le métier du commercial aujourd’hui se trouve profondément transformé par le Social Selling et plus généralement les Réseaux Sociaux? Témoignage.

Mercredi 15 novembre, Hootsuite et le Centre Culturel Canadien ont accueilli Koka Sexton, Thought Leader du Social Selling, et Myriam Perrozet de LaPosteBusiness pour un Social Breakfast très inspirant sur le “Social Selling : Mythe ou Réalité” et sur l’évolution de la fonction commerciale.

Cela m’a donné envie de vous partager mon expérience personnelle et mon point de vue sur le métier de commercial à l’ère du Social Selling et des réseaux sociaux.

1. Pourquoi j’aime mon métier

Je suis actuellement Key Account Manager chez Hootsuite. C’est un métier que je pratique dans le digital depuis plus de 15 ans et je dois dire que je n’ai pas vraiment l’impression de l’avoir vu évoluer dans le fond.

Mais sur la forme, quelle transformation fulgurante !

Il y a 10 ans avec Facebook, les régies pubs et les agences média étaient déjà dans une relation Social Selling sans le savoir. On s’ajoutait volontiers en tant que “ Friends”, sans forcément gérer ce que l’on montrait, à qui. Avec de l’insouciance il est vrai, mais aussi de la vérité. Ces “dino du digital” que je côtoie toujours aujourd’hui sont devenus des amis.

D’autres que je croise par hasard ou que je sollicite pour un coup de pouce me donnent l’impression de les connaître personnellement : on a le souvenir d’avoir fait du bon business ensemble ou d’avoir une relation de confiance qui perdure au delà des postes que l’on occupe.

Dans le fond, ce qui est passionnant dans cette fonction c’est de parvenir à créer du lien : apprendre à connaître ses prospects, voir s’il y a un “fit” entre nous, découvrir leurs problématiques actuelles ou leurs enjeux à venir.

En cela, le digital est un vivier tellement formidable de nouvelles solutions, disruptives ou pas, mais qui ont toutes pour but de vous aider à rendre votre organisation et/ou vos campagnes toujours plus performantes.

Être dans le conseil, aider naturellement sans chercher un retour (comme en témoignent les commerciaux de La Poste Business lors du Social Breakfast) que ce soit pour des recos digitales ou des sujets plus personnels (recrutement, recommandations…) font partie des choses que j’aime dans mon métier.

Enfin, ouvrir son réseau à celui que l’on reconnaît comme identique à soi est une pratique qui me semble innée. La question que je me pose est: peut elle s’acquérir ?

2. Devenir un bon social seller

Le cold calling et le cold emailing sont morts, c’est un fait. Disons que le Business Developer d’aujourd’hui a sans doute plus de difficultés que celui d’hier à utiliser ces canaux.

Comment débuter sur le Social Selling ?

1/  Soyez actifs pour être visible

Une marque doit être visible, c’est indéniable. Il en va de même pour votre propre profil social media. Il s’agit de construire sa marque perso, montrer ce que vous faîtes, faire du bruit, partager vos succès, amplifier votre contenu, vos actions et leur impact, quitte à en faire trop. Cela donnera envie aux autres d’être dans votre réseau ou de faire du business avec vous.

Les personnes qui nous inspirent partagent en général leur expérience ou leur propre succès plutôt que des contenus “mainstreams”.

C’est pour cela que CEO et Senior leaders sont vivement encouragés à être actifs sur les réseaux sociaux.

Prenons pour exemple Nathalie Balla, co-PDG de La Redoute. Ses posts sont réguliers : au minimum 1 par jour ! Elle fait rayonner la marque et ses activités comme le lancement de La Redoute for Business. Elle met aussi en avant l’attractivité de la marque employeur pour les candidats ainsi que son implication dans le RSE comme membre de l’Initiative Clause Sociale.

Nouveau: @LaRedouteFr for Business. Lancement de notre activité #BtoB, notre équipe et @mouquet_sophie sont à votre service!

— Nathalie Balla (@Nathalie_Balla) November 16, 2023

Koka recommande quant à lui environ 4/5 posts par jour, quand lui même avoue en faire peut être un peu trop avec 9/10 posts par jour.

— Benjamin Froehlich (@benjamin_frlh) November 15, 2023

Quand il s’agit d’une marque, le chiffre diffère selon son industrie. Par exemple dans les media le rythme est plus soutenu ! Dans l’industrie pharmaceutique ou la finance peut-être un peu moins.

2/ Formez-vous aux particularités des réseaux sociaux

Les comprendre vous permettra de les utiliser au mieux. Soyez innovants, croisez les informations et les données !

(Hootsuite Academy propose une formation à l’utilisation des réseaux sociaux, n’hésitez pas à y jeter un oeil !)

3/ Engagez avec vos prospects

Chez Hootsuite, les commerciaux engagent avec leurs prospects directement à travers la plateforme en construisant des tableaux de bord par thématique (comme par exemple avec des listes de prospects et d’influenceurs sur Twitter et LinkedIn, des suivi de # et de comptes sur les thématiques Social Media, Employee Advocacy, Social Listening, Social Selling, Transfo Digitale…)

Apprendre à connaître votre prospect est une étape cruciale (la 1ère !) avant d’en faire votre client de demain.

Commencez par suivre cette personne

Identifiez ses centres d’intérêts ainsi que les personnes avec qui elle engage..

Attendez quelques semaines pour lui proposer de rentrer en relation sur un sujet qui pourrait l’intéresser.

Comme l’intervention de LaPosteBusiness en témoigne: “Soyez intéressant avant d’être intéressé”

Peut être-même que ce prospect vous contactera directement. Il/elle aura déjà l’impression de vous connaître, vous aussi !

4/ Rédigez vos propres articles !

This is what I’m doing now 🙂 L’ultime présence qui va vous rendre visible !

3. Social Selling : Opportunité d’aujourd’hui

Les médias sociaux, et LinkedIn en particulier, n’ont-ils pas “tué” le métier de Sales?

Après tout, les dirigeants et notamment les CDO /CMO sont déjà harcelés par téléphone ou par mail. Cette sur-sollicitation les rend moins curieux, trop occupés à gérer leur to-do list déjà longue comme le bras.

Un CDO d’une grande enseigne de distribution me le confiait récemment, alors que je l’interpelais autour d’un café networking dans une conférence EBG sur la transformation digitale. Comme je l’aurais fait sur les réseaux sociaux, je lui ai d’abord parlé d’un sujet différent de mon métier : en l’occurrence ma propre expérience consommateur avec une enseigne soeur et nous avons beaucoup échangé, c’était passionnant. Plus tard dans la conversation nous avons abordé la présence de l’enseigne sur les réseaux sociaux et j’ai pu lui parler de mon rôle. Depuis nous sommes en contact sur les médias sociaux et j’ai bon espoir d’aviver sa curiosité par ce canal.

4. Et demain ?

Nous avons tous perdu cet intérêt pour les nouveaux outils de communication. N’est-il pas vrai que l’on se réjouit moins de répondre à cet appel sur notre portable ou de lire des mails sur notre smartphone? En revanche les réseaux sociaux  inspirent toujours autant en capitalisant sur notre côté oisif.

LinkedIn ou Twitter sont devenus des média de masse pour professionnels qu’il faut humaniser au maximum afin que nos relations sur le réseau restent vraies. Est-ce que cela veut dire que les réseaux sociaux plus “fermés” prendront le relai ? Des “gens de confiance” par secteur d’activité ?(comme le fameux site d’annonce Gens de Confiance, “la version BCBG du Bon Coin”, créé par Nicolas Davoust, Ulric Le Grand et Enguerrand Léger) 

On peut également citer le groupe privé Facebook “Mum & Daddygital” construit par le réseau pour le réseau pour retrouver de la proximité (merci Sonia Gagé !) Ou des réseaux pas tant sociaux que cela mais plus humains comme Les Big Boss (créé par Hervé Bloch).

Que pouvons-nous en conclure?

L’arrivée de l’Intelligence Artificielle va certainement venir changer la donne (en automatisant nos tâches de manière prédictive, en produisant des analyses etc.)

Les RPA (Robotic Process Automation) comme UI Path, Blue Prism ou encore Nice promettent de redonner du sens à notre impact dans les sociétés, de changer notre façon de travailler pour déshumaniser les tâches qui peuvent l’être. Est-ce la solution? Il est difficile d’y répondre.

Une chose dont je reste persuadée: l’humain avec le pouvoir du face à face reste la clé de notre métier : les humains achèteront toujours à des humains et chercheront à travers ces relations  à retrouver ce fameux sentiment d’appartenance présent en chacun de nous.

En attendant, ne ratez pas le coche avec les réseaux sociaux: ils constituent une réelle opportunité pour générer des ventes !

Tel est le message que je tenais à vous livrer et que Myriam et Koka ont si bien fait également lors du Social Breakfast.

Remerciements à Koka Sexton, Elisabeth Knights et Clémence de Revel pour m’avoir encouragée à passer le cap de la rédaction.

Les Indicateurs Digitaux Les Plus Importants Pour Les Pme

Le choix du bon indicateur à suivre sur les médias sociaux est une tâche ardue. De nombreux indicateurs digitaux sont disponibles, et…

Le choix du bon indicateur à suivre sur les médias sociaux est une tâche ardue. De nombreux indicateurs digitaux sont disponibles, et il peut être difficile de choisir ceux qui correspondent le mieux à vos objectifs commerciaux.

La première étape pour réussir une analyse des médias sociaux est d’établir vos objectifs commerciaux. Il peut s’agir d’augmenter la notoriété de la marque, l’engagement client ou les ventes. Après avoir choisi un objectif, il est nécessaire d’identifier un indicateur clé de performance comme moyen de mesurer la réussite ou l’échec de l’objectif. Cet indicateur clé de performance peut être un indicateur des médias sociaux, tel que : l’augmentation du nombre d’abonnés, les taux de clic ou le nombre de mentions J’aime sur votre page Facebook.

Comment savoir quel indicateur digital vous devriez suivre ? Nous vous proposons une triple analyse: celle d’un objectif commercial, les indicateurs digitaux qu’il conviendrait de suivre pour celui-ci et enfin leur signification.

Réussissez l’analyse des médias sociaux grâce à ces indicateurs digitaux:

#1 – L’engagement sur les médias sociaux

Les retweets sont les tweets transférés par ceux qui vous suivent vers leurs propres abonnés sur le réseau. C’est l’occasion d’atteindre plus de personnes susceptibles d’être intéressées par votre contenu. Ces utilisateurs de Twitter constituent pour vous un nouveau réseau après avoir été exposés à vos tweets, et peuvent devenir membres de votre réseau principal s’ils reviennent et vous suivent.

Les mentions concernent les tweets dans lesquels votre profil Twitter ou tout mot clé que vous suivez est utilisé. Lorsque vous atteignez un nombre élevé de mentions, votre public Twitter vous indique que vous apportez de la valeur par l’intermédiaire du contenu que vous partagez.

Les favoris symbolisent le fait que quelqu’un a marqué votre publication comme faisant partie de ses tweets préférés. Cette publication est ensuite ajoutée à la liste des tweets préférés de l’utilisateur et devient visible par tout le monde.

L’utilisation des mentions J’aime permet aux utilisateurs d’indiquer que votre publication les a intéressés.

Les partages font passer votre contenu à la vitesse supérieure en le diffusant sur des réseaux auxquels vous n’êtes pas directement connecté. Ceci vous permet d’augmenter l’engagement sur les médias sociaux et la notoriété de la marque.

Ces indicateurs permettent aux professionnels des médias sociaux de créer des rapports sur les résultats de leur stratégie d’utilisation des médias sociaux et de vérifier si leur contenu fait écho auprès de leur public. Cela permet aux entreprises de suivre et de mesurer leur progression vers leurs objectifs d’augmentation de l’engagement digital.

Voici un exemple de retweets – Le module détaillé se trouve dans les rapports d’analyse de Hootsuite Pro.

#2 – L’acquisition de clients sur votre site Web 

Indicateurs digitaux à mesurer : Nombre de clics sur l’URL et trafic issu des médias sociaux

Le nombre de clics sur l’URL peut être mesuré à partir des tweets et des publications qui intègrent une URL raccourcie, comme celle fournie par le réducteur de liens par défaut de Hootsuite, ow.ly. Le suivi du nombre de clics sur vos URL peut être un bon moyen d’avoir une idée du nombre de clics issus d’une région spécifique et de savoir quelles publications amènent le plus de personnes à agir.

Le trafic issu des médias sociaux peut être connu à l’aide d’outils comme Google Analytics. Toutefois, pour que cela fonctionne, l’entreprise doit avoir configuré son site Web avec Google Analytics. Ces données lui permettent de savoir quels réseaux sociaux et quelles publications digitales dirigent les visiteurs vers son site Web. À l’aide de cette analyse, l’entreprise peut évaluer les réseaux sociaux sur lesquels il convient de se concentrer et les publications qui ont généré des ventes.

Le suivi de ces indicateurs digitaux vous permet de connaître le retour sur investissement des médias sociaux et la manière dont ces derniers affectent votre objectif commercial d’augmentation de l’acquisition de clients sur votre site Web. Cela permet également aux entreprises de connaître le type de contenu qui génère des ventes.

#3 – La notoriété de votre marque

Indicateurs digitaux à mesurer : Taux d’augmentation du nombre d’abonnés, pourcentage d’évolution du nombre d’abonnés, de la perception des sentiments sur Twitter, la portée par région et les clics par région

Le taux de croissance du nombre d’abonnés reflète l’augmentation du nombre d’abonnés et constitue l’un des indicateurs les plus populaires. Les entreprises peuvent facilement prendre la mesure de leur réussite sur les médias sociaux si elles présentent une augmentation significative du nombre de leurs abonnés.

Le pourcentage d’évolution du nombre d’abonnés est important car il permet aux entreprises d’observer les effets d’un moment ou d’un événement spécifique sur les abonnés. Si l’augmentation du nombre d’abonnés a été particulièrement élevée lors d’un événement spécifique, l’entreprise peut planifier d’autres événements similaires. C’est une excellente manière de trouver le public approprié pour développer la notoriété de votre entreprise.

La perception des sentiments sur Twitter fait référence à la manière dont votre marque est perçue. Elle est mesurée en tenant compte des émotions lorsqu’un utilisateur mentionne votre marque, votre entreprise, vos produits ou vos services. La compréhension des sentiments offre aux entreprises la possibilité d’éviter un potentiel cauchemar digital. Cela constitue également un outil puissant pour évaluer le fonctionnement des initiatives marketing.

La portée par région vous permet de connaître le nombre de personnes qui ont vu vos publications Facebook ou du contenu concernant votre page Facebook, réparties par ville.

Les clics par région permettent de connaître en détail les clics effectués sur vos URL, par pays, pour tous les liens envoyés par votre profil Twitter lors d’une période donnée. Ceci permet de savoir à quels endroits du monde vos publications obtiennent de l’engagement. Cela indique également la portée de votre marque.

Ces indicateurs digitaux ne sont que quelques exemples de suivi de la notoriété d’une marque. Il est également possible d’intégrer des indicateurs sur l’engagement sur les médias sociaux, comme les partages et les retweets, pour suivre la notoriété de la marque. Le suivi de ces indicateurs est important pour que les entreprises sachent si elles atteignent leur public, et dans quel secteur géographique elles y parviennent.

Voici des exemples de deux modules : Perception des sentiments sur Twitter et Portée sur Facebook par région. Ces modules se trouvent dans les rapports d’analyse de Hootsuite.

Suivez ces indicateurs digitaux avec Hootsuite Pro. 

Inscrivez-vous dès aujourd’hui pour un essai gratuit !

Essai gratuit

Lire l’article original en anglais sur notre Blog US écrit par Karolina Nowak: The Social Media Metrics That Should Matter To Small Businesses

Voici Les Meilleurs Smartphones Pas Chers

Les meilleurs téléphones abordables sont également plus attrayants à long terme grâce à des prix sous forfait moins élevés, bien que vous puissiez préférer acheter ces smartphones directement et ne payer que vos minutes, vos SMS et vos données, si vous pouvez le faire.

La meilleure façon de réduire sa facture de téléphone est d’acheter un portable hors abonnement puis de choisir un forfait SIM sans engagement. Free, Sosh, SFR … tous proposent régulièrement de très bonnes offres promotionnelles, n’hésitez pas à comparer et à changer d’opérateur.

Acheter un smartphone sans contrat est un petit investissement, aux alentours de 200 € pour les premiers prix, mais celui-ci est vite amorti puisque votre facture mensuelle peut se limiter à une dizaine d’euros, voire moins.

Que vous soyez un parent à la recherche du premier smartphone de votre enfant ou que vous cherchiez une mise à niveau avant la rentrée étudiante et scolaire, consultez notre guide d’achat spécifique aux étudiants à la fin de notre comparatif.

1. Motorola Moto G62 – Le meilleur dans tous les domaines

Les Plus

Bon design

Android 12 propre

Bonne autonomie

Les Moins

Chargement lent

Performances lacunaires

Appareil photo moyen

Les inconvénients du Moto G62 sont les mêmes que pour tous les téléphones bon marché, car… ils sont bon marché.

Vous économisez en sacrifiant les performances, la qualité de l’appareil photo et la rapidité du chargement. Ce que vous gagnez avec le Moto, c’est une qualité de construction en plastique solide qui surpasse ses concurrents, une version propre d’Android 12 avec des changements apportés uniquement là où Moto peut s’améliorer, et non pas ajouter des choses pour le plaisir.

Il y a un superbe écran Always-on display, malgré le fait qu’il s’agisse d’un écran LCD plutôt que d’un OLED, qui vous permet de voir et d’ouvrir rapidement les notifications, ce qu’aucune autre marque de téléphone n’a.

Si les performances bégaient de temps en temps, vous serez en mesure de le pardonner car le logiciel est très attrayant, et c’est une excellente alternative à l’interface utilisateur encombrée de Xiaomi, malgré la force des téléphones pas chers de ce fabricant.

Il y a trois capteurs photo à l’arrière du Moto G62, mais il est difficile de les qualifier toutes de bonnes, heureusement, le capteur principal de 50 Mp est très performant et vous donnera d’excellents clichés de jour.

Si l’on ajoute à cela l’excellente batterie de 5000mAh, dont nous avons parfois constaté qu’elle atteignait la fin de la journée à 50 %.

2. Nokia G60 5G – Une deuxième place de choix

Les Plus

Grand écran

Appareil photo principal correct

Bonne autonomie

Trois ans de prise en charge du système d’exploitation

Les Moins

Capteurs secondaires médiocres

Chargement de 20W

Best Prices Today:

Il est bon de voir que la marque Nokia représente à nouveau des smartphones avec un bon rapport qualité-prix. Le modèle G60 est un excellent choix à moins de 250 euros.

Avec la 5G, un grand écran, une bonne autonomie et un appareil photo principal tout à fait performant, il remplit toutes nos conditions sans être trop onéreux. Les trois années de support logiciel sont également un avantage de taille, car cela signifie que la sécurité Android de votre téléphone sera toujours à jour.

La seule chose regrettable est sa recharge à 20W, beaucoup trop lente.

3. Realme C35 – Au meilleur design

Les Plus

Un affichage clair et coloré

Design audacieux

Appareil photo performant

Les Moins

Performances de base

Écran 60Hz

Autonomie décevante

Best Prices Today:

Avec des côtés plats inspirés du dernier iPhone et un module de caméra au look élégant, semblable aux téléphones OnePlus Nord plus chers, le C35 offre également un superbe écran 1080p pour un prix incroyablement bas.

Vous pouvez même payer un peu plus pour obtenir 128 Go de stockage au lieu de 64 Go, et tous les modèles ont un emplacement microSD et une prise casque de 3,5 mm.

Le processeur n’a rien d’extraordinaire, mais son objectif photo principal de 50 Mp est plutôt bon, ce qui compense. 

4. Xiaomi Redmi Note 10 Pro – Au meilleur appareil photo

Les Plus

Un affichage exceptionnel

D’une valeur incroyable

Grande batterie

Les Moins

Pas d’OIS

MIUI ne convient pas à tout le monde

Best Prices Today:

Le Redmi Note 10 Pro dispose d’un écran doté de la technologie AMOLED, avec un taux de rafraîchissement de 120Hz. 

Il embarque également d’excellents capteurs photo, dont un de 108 Mp avec un ultra grand-angle et un télé macro qui offrent des résultats époustouflants. 

En ce qui concerne sa puissance, elle est dû à l’inclusion de son processeur Snapdragon 732G qui lui assure des performances fluides.  

Pour satisfaire davantage ses utilisateurs, Xiaomi intègre une prise casque, un lecteur d’empreintes digitales Arc, des haut-parleurs stéréo et même un IR blaster.

5. Xiaomi Poco M4 Pro – A la valeur incroyable

Les Plus

Première série M avec AMOLED

Autonomie de deux jours

Excellent capteur photo

Les Moins

Épais et lourd

MIUI est maladroit

Lecteur d’empreintes digitales peu fiable

À ne pas confondre avec le Poco M4 Pro 5G, ce modèle M4 Pro est sans la connexion 5G en échange de quelques améliorations notables dans d’autres domaines.

Le Poco M4 est le premier appareil de la série M dans l’histoire de Poco à embarquer un écran AMOLED (qui supporte également un taux de rafraîchissement de 90Hz et une résolution Full HD+), les 64 Mp sont un bond en avant impressionnant pour la série et l’autonomie de la batterie (ainsi que la charge rapide) est décente.

Le design est un peu divisé et MIUI 13 pour Poco ne sera pas au goût de tout le monde, mais c’est un téléphone au superbe rapport qualité-prix.

6. Xiaomi Poco M4 Pro 5G – Meilleur smartphone 5G à petit prix

Les Plus

Affichage 90Hz

Excellente autonomie

5G abordable

Les Moins

Appareil photo moyen

MIUI décevant

Seulement 4 Go de RAM

Le Poco M4 Pro 5G offre un peu plus que son prédécesseur de la même année, sans changer son équilibre général.

Il est doté d’un processeur Dimensity 810 5G et il offre une expérience visuelle avec un taux de rafraîchissement élevé de 90Hz.

En outre, sa batterie de 5000mAh, compatible avec la charge rapide de 33W, propose une superbe autonomie. Ajouté à ses finitions accrocheuses, vous obtenez un appareil convaincant.

Si vous désirez la 5G, Xiaomi propose le même smartphone Poco M4 Pro 5G mais équipé d’une puce Dimensity 810 5G standard, une grande batterie de 5000mAh avec une vitesse rapide améliorée de 33W. 

7. Xiaomi Redmi Note 11 – Le plus polyvalent

Les Plus

Excellent affichage à 90Hz

Design soigné

Excellente autonomie

Les Moins

Appareil photo plutôt basique

Pas de 5G

Best Prices Today:

Le Xiaomi Redmi Note 11 présente des caractéristiques techniques convaincantes et un design agréable, le tout à un prix plus qu’abordable.

Le composant le plus remarquable du Redmi Note 11 est peut-être son écran AMOLED et FHD+ de 6,43 pouces. Xiaomi n’a pas lésiné sur la fluidité non plus, avec un taux de rafraîchissement maximal de 90Hz.

Il convient de noter la superbe autonomie de ce Note 11, qui permet à ses utilisateurs d’en profiter pendant deux jours après une seule charge. Pour aller plus loin, Redmi intègre un chargeur rapide de 33W.

8. Xiaomi Redmi 10 – Excellent rapport qualité-prix

Les Plus

Affichage 90Hz

Excellente autonomie

Design attrayant

Les Moins

Qualité d’affichage médiocre

Appareil photo moyen

Chargement lent

Best Prices Today:

Le Redmi 10 arbore un design attrayant, fonctionne assez rapidement, possède un écran 90Hz et offre une superbe autonomie pour un budget limité.

Ses appareils photo pourraient être meilleurs, sa recharge un peu plus rapide et son affichage LCD un peu plus éclatant, mais au-delà de cela, il n’y a pas grand-chose à redire, surtout à son prix.

9. Nokia G22 – Pour un téléphone réparable

Les Plus

Design unique et réparable

Autonomie décente

Système d’exploitation convivial

Les Moins

Performance lente

Écran peu impressionnant

Seulement 2 ans de mises à jour du système d’exploitation

Si vous aimez l’idée de réparer votre téléphone plutôt que de le remplacer tous les deux ans, alors le Nokia G22 pourrait être le téléphone qu’il vous faut. Si vous pouvez vous accommoder du fait qu’il s’agit d’un smartphone assez lent (peut-être n’en avez-vous besoin que pour les fonctions de base telles que les appels, les messages et Google Maps), alors c’est un bon achat.

iFixit vend plusieurs kits de réparation officiels pour le G22, notamment pour les fissures de l’écran et le remplacement de batterie. Cela signifie que vous pouvez acheter un smartphone pour 200 euros en sachant que vous pouvez facilement le réparer vous-même.

Il convient de noter que ce Nokia ne bénéficiera d’une assistance logicielle que pendant deux ans, ce qui contredit quelque peu l’idée qu’il s’agit d’un produit que vous devriez conserver bien plus longtemps et dont vous devriez remplacer les pièces défectueuses. Ceci mis à part, il s’agit d’un concept intéressant et d’un smartphone à considérer si vous n’avez pas besoin d’un appareil puissant.

Lire notre

10. Samsung Galaxy A13 – Au meilleur logiciel

Les Plus

Appareil photo principal décent

Son prix

Prise casque

Les Moins

Performances médiocres

Absence de chargeur

Pas de 5G

Best Prices Today:

Le Galaxy A13 devrait être un véritable succès pour Samsung. Sur le papier, tous les utilisateurs à la recherche d’un téléphone économique verront la marque, le prix bas et penseront que c’est une valeur sûre.  

En réalité, n’ayons pas peur des mots, ses performances sont médiocres par rapport à certains de ces rivaux. 

Si vous ne recherchez pas particulièrement un appareil rapide et que vous êtes plutôt tenté par son appareil photo principal, et son système d’exploitation Samsung OneUI, alors il en vaut la peine.  

Toutefois, pour ce prix vous profitez de meilleures performances et caractéristiques techniques comme un écran AMOLED 90Hz.

Lire notre

1.

Est-il mieux d’acheter un smartphone bloqué opérateur ?

Vous constaterez rapidement que certaines des meilleures offres sur les téléphones d’entrée de gamme sont proposées par les opérateurs de téléphonie mobile. Il est important de vérifier si ces téléphones sont vendus bloqués sur le réseau de cet opérateur.

2.

Qu’en est-il des téléphones chinois ?

Certaines marques de notre guide d’achat vous sont peut-être inconnues, mais les téléphones chinois sont réputés pour offrir des caractéristiques étonnantes à des prix très avantageux.

3.

Quel est le meilleur téléphone pour un enfant ?

Si vous considérez votre protégé trop jeune pour choisir, alors vous voudriez sans doute prendre une décision à sa place. Vous viserez probablement un modèle à moins de 200 € pour un premier smartphone. 

Il devra avoir un écran de taille décente, une batterie longue durée et être solide, évitez donc les modèles avec dos en verre.

Comme il sera probablement votre principal point de contact avec votre enfant, vous devrez également veiller à la qualité des appels, un aspect souvent négligé sur les smartphones modernes.

4.

Quel est le meilleur téléphone pour les étudiants ?

Nous vous recommandons ici aussi un téléphone plus abordable, mais la plupart des modèles de ce comparatif sont à votre portée.

C’est une question délicate car cela dépend de ce que vous recherchez chez un téléphone. En général, les choix se font en fonction de votre préférence entre une version “stock”, c’est-à-dire uniquement avec les fonctionnalités prévues et intégrées par Google (vu sur les Google, Sony, Nokia et Motorola), ou une version “skin”, c’est-à-dire un système modifié d’Android stock (vu sur les Samsung, Huawei, Oppo et de nombreux téléphones chinois).

Réfléchissez également à la caractéristique qui vous est la plus importante et aux compromis que vous êtes prêt à faire.  

De nombreux téléphones à ce niveau de prix ciblent une fonction spécifique, ce qui signifie que des compromis sont inévitablement faits ailleurs.

5.

Smartphone pas cher : en a‑t‑on pour son argent ?

Il y a quelques années, un smartphone pas cher était reconnaissables à son écran à faible résolution, à sa faible capacité de stokage et à son design plastique. Ce n’est plus le cas, il existe désormais de très bons portables d’entrée de gamme avec écran Full HD, et des capteurs photos produisant de superbes clichés.

Aujourd’hui, pour 300 € ou moins, il est tout à fait possible d’acheter un téléphone doté d’un écran Full HD, d’un boîtier fin et d’un appareil photo qui prend des photos que vous pourriez avoir envie de partager.

La plupart prendront en charge la connectivité 4G (voire 5G), mais des fonctionnalités comme le NFC, la recharge sans fil et l’étanchéité seront probablement absentes, sauf mention spécifique.

Articles recommandés :

How To Plan When You Don’t Know What To Plan For

Using the guide below, take a first step toward planning for next year. Start with items that you can control.

Remind yourself that you are resilient. Your students are resilient. Be confident that you can be present for your students no matter what. When you are intentional about building in flexible components from the start of the year, students’ experiences will be better.

With so much outside our control, there are a few things teachers can do now. Set up your classroom to operate in all ways: face-to-face, remote, and blended (a combination of both). Know that you’re likely to use all these methods at some point next year.

As teachers, we’re planners—it’s just who we are. But how do we plan when we don’t know what to plan for? During a recent professional development session with a local district, the number one question teachers asked me was what next year would look like. The truth is: We don’t know what’s coming our way. Even with glimpses of plans, no one really knows what’s coming.

Build a Communication Plan

Chances are that you experienced communication challenges at some point last year. Reflect on those challenges.

Keep in mind that your online learning environment should support your face-to-face instruction—and your face-to-face instruction should support your online learning environment. When they complement each other, both are stronger.

Organize content into chunks: units, modules, or weeks. 

Create structure inside these chunks.

Keep the structure consistent.

Include all elements of instruction inside a chunk (preassessment, inquiry, instruction, practice, assessment). 

Once your online content is organized, think about how you can combine your online chunks with your face-to-face instruction. In The Perfect Blend, Michele Eaton provides excellent daily and weekly checklists that work to keep students and teachers organized and bolster the learning in both spaces.

Constantly Evaluate Your Toolbox

After completing a chunk, reflect on the digital tools you used. Ask yourself: Did I have the right tools for the task? Were students able to meet instructional objectives?

When we use the wrong tool, we know immediately: The objective falls flat. So we move on—quickly. When we use the right tool, the tool is invisible. It’s easy and intuitive, and it enhances instruction. We want to use it again. Review your toolbox, deleting tools that don’t work well for you and your students. Keep in mind that a tool that may be right for your colleague may not be right for you or your classroom—and that’s OK.

Plan Activities to Build Relationships in Any Space

To help students build peer relationships online, give them a real reason to be present.

Build a positive classroom community by integrating digital citizenship lessons, and rework your online meetings to offer authentic learning experiences that build relationships. Assigning team roles can engender a sense of purpose, and bringing in guests can help students make real-world connections.

The best relational activities are ones that allow students to shine as individuals. You might have students build an “All About Me” Pinterest board or Google slide and/or create a class scavenger hunt, and then review the results as a group.

Design Discovery Activities for Key Technology Tools

A discovery activity allows students to learn how to use a tool before tackling content learning and also allows teachers to have conversations about expectations from the start.

A discovery includes three parts: a teacher-led tutorial on how to use the tool, an outline of expectations for both students and instructors, and a low-stakes task in which students can practice using the tool.

Inside a discovery, make sure you allow room for conversation; in this process of students talking to each other and to you, you can preemptively solve any problems before deploying the tool.

If you don’t know where to start, begin by listing the top three tools you use in your classroom. Next, plan a discovery for each tool. Then think about where you can embed your discoveries into your instruction.

Create Routines That Are Consistent Across All Spaces

Whether online or face-to-face, build a consistent routine for students with opportunities for choice and self-pacing. 

Here’s a routine for any environment:

Check announcements.

Complete morning check-in.

Open module and begin first task.

Once built, illustrate these processes with graphic organizers like process maps. Post these inside your LMS and physical classroom and attach them to announcements. Most important, minimize change as much as possible—students need consistency now more than ever.

With so much uncertainty about what next year looks like, it’s easy to be overwhelmed. Start with the pieces you have control over.

Update the detailed information about Gestion De Crise Sur Les Médias Sociaux : Quel Plan D’action? on the Daihoichemgio.com website. We hope the article's content will meet your needs, and we will regularly update the information to provide you with the fastest and most accurate information. Have a great day!