Trending February 2024 # Test Et Avis Sur Le Nothing Phone (2) # Suggested March 2024 # Top 3 Popular

You are reading the article Test Et Avis Sur Le Nothing Phone (2) updated in February 2024 on the website Daihoichemgio.com. We hope that the information we have shared is helpful to you. If you find the content interesting and meaningful, please share it with your friends and continue to follow and support us for the latest updates. Suggested March 2024 Test Et Avis Sur Le Nothing Phone (2)

Les Plus

Design haut de gamme

Excellente interface Android

Bonne autonomie

Lumières programmables à l’arrière

Les Moins

Capteur photo pas à la hauteur

Les Moinstruction encombrante

Écran difficile à voir à l’extérieur

Seulement IP54

Notre verdict

Le Nothing Phone (2) est une petite évolution hardware par rapport au Phone (1), avec un meilleur écran et processeur. Le logiciel est également amélioré, mais les capteurs photo restent en deçà comparé à la concurrence.

Il est difficile de créer une entreprise tech à partir de rien ; c’est peut-être l’une des raisons pour lesquelles Carl Pei, ancien dirigeant de OnePlus, a baptisé sa nouvelle société Nothing (Rien en anglais) en 2023.

Jusqu’à présent, la marque a sorti un téléphone et trois modèles d’écouteurs. L’engouement qu’elle suscite autour de ces produits fonctionne bien dans les cercles de passionnés tech’, mais n’a pas encore percé chez le grand public.

Le nouveau smartphone de l’entreprise, le Nothing Phone (2), est une version améliorée du Phone (1) de 2023 et nous ne sommes pas sûr qu’il puisse aider à résoudre ce problème.

Ils ont un design et un appareil photo très proches et sont presque identique dans l’usage quotidien.

Le logiciel est meilleur, mais la version précédente du téléphone est promise à une mise à jour avec le système d’exploitation perfectionné, alors il n’y aucune raison que ses propriétaires passent au (2).

Cela signifie que le Nothing Phone (2) est un milieu de gamme solide et bien placé à 679 €, mais le marché en compte déjà beaucoup. Bien qu’aucun n’a de lumières programmables à l’arrière.

Design

Design inspiré de l’iPhone

Lumières LED programmables

Indice de protection IP54

Nous allons faire de notre mieux pour ne pas passer tout notre article à comparer le Phone (2) au Phone (1), mais peu de choses ont changé entre les deux générations  :

Nothing Phone (1) (en haut), Nothing Phone (2) (en bas)

Henry Burrell / Foundry

Cela dit, nous félicitons Nothing pour avoir au moins fait quelque chose d’intéressant avec le design. Tous ceux qui nous ont vu utiliser le Phone (2) voulaient savoir ce que c’était (ou pensaient que c’était un iPhone).

Le Phone (2) est bien construit, avec un cadre 100 % aluminium et un verre transparent à l’arrière qui laisse apparaître un ensemble soigné de composants internes et de bandes lumineuses LED “glyphes” qui clignotent pour signaler les appels et les notifications entre autres.

Ces lumières sont un peu différentes de celles du Phone (1), par exemple, la lumière centrale est maintenant composée de six bandes au lieu d’une, et les lumières de l’appareil photo sont divisées en deux. Les LED les plus proches du bas peuvent donner le niveau de charge.

Henry Burrell / Foundry

L’une des bandes lumineuses centrales comporte désormais 16 sections différentes et peut servir à indiquer la progression d’un compte à rebours, le niveau de volume voire le temps restant avant l’arrivée de votre Uber. Nothing espère une plus grande adhésion des applications tierces, mais l’utilité d’une simple bande lumineuse est bien moindre que ce que les développeurs peuvent faire avec les informations du logiciel Dynamic Island d’Apple sur l’iPhone 14 Pro.

Les glyphes lumineux permettent au Phone (2) de se démarquer de l’iPhone 12, dont le design a probablement été copié, avec ses côtés plats aux coins incurvés ainsi que son écran aux coins arrondis et ses boutons filiformes.

Henry Burrell / Foundry

Le modèle testé est le Gris Foncé, plus clair que la version noire du Phone (1). Il existe également une déclinaison en Blanc.

Le verre arrière est légèrement incurvé sur les bords pour une sensation de douceur, mais le verre Gorilla Glass qui recouvre l’écran est plat. Les dimensions totales du téléphone sont de 162,1 x 76,4 x 8,6 mm, pour un poids de 201 g. Nous avons trouvé le smartphone un peu encombrant et il ne peut certainement pas être utilisé confortablement d’une seule main.

Nous avons été déçus par l’haptique, le moteur de vibration est assez bruyant et est audible dans les pièces très calmes. Après l’avoir paramétré il a montré quelques améliorations, mais la qualité reste inférieure à celle de smartphones plus coûteux.

Sur le devant, le bord de l’écran est joliment délimité et ponctué par la découpe en poinçon du capteur selfie.

Henry Burrell / Foundry

Il n’y a pas de prise casque mais un port USB-C en bas. Il n’y a pas non plus de chargeur secteur fourni, mais vous obtenez le câble USB-C à C transparent de Nothing.

Nous avons trouvé le smartphone un peu encombrant et il ne peut certainement pas être utilisé confortablement d’une seule main

Il est également décevant de constater que le Nothing (2) n’a qu’un indice IP 54 pour sa résistance à la poussière et à l’eau, ce qui signifie qu’il ne survivra pas à un plongeon dans le bain, la piscine ou la mer. Le Samsung Galaxy A54 et le Google Pixel 7a, dont le prix est similaire, ont tous deux un indice supérieur de IP67.

Écran et haut-parleurs

OLED de 6,7 pouces

LTPO 120Hz

Haut-parleurs stéréo décents

Le Nothing Phone (2) a un écran OLED de 6,7 pouces, un peu plus grand que celui du Phone (1), qui est de 6,55 pouces

C’est un écran que nous jugeons de bonne qualité. Il peut être rafraîchi jusqu’à 120Hz et s’appuie sur la technologie LTPO pour réduire le taux de rafraîchissement à 1Hz lorsqu’il n’est pas nécessaire, afin d’économiser la batterie. Tous les téléphones de cette catégorie de prix n’ont pas la technologie LTPO.

Henry Burrell / Foundry

Le problème, c’est que l’écran n’est pas assez lumineux. Même en intérieur, avec un peu de soleil, nous avons voulu l’augmenter mais nous étions déjà au maximum.

En extérieur, il est très difficile de voir clairement l’écran. D’après Nothing, il atteint 1 000 nits, ce n’est pas assez, et c’est l’un des aspects les plus embêtant du Phone (2).Et, il peut atteindre 1 600 nits en intérieur.

En raison de cette faible visibilité en extérieur, nous avons utilisé le mode lumineux du téléphone pour faciliter la lecture de l’écran, nous le faisons rarement car d’habitude nous préférons le mode sombre au quotidien.

Le Phone (2) est fourni avec une protection d’écran, mais il est bon marché et en plastique. Pour un produit qui vous encourage à le poser face vers le bas pour voir les lumières à l’arrière, nous avons eu d’horribles rayures en trois jours avec le nôtre.

En raison de cette faible visibilité en extérieur, nous avons utilisé le mode lumineux du téléphone pour faciliter la lecture de l’écran, nous le faisons rarement car d’habitude nous préférons le mode sombre au quotidien

Les doubles haut-parleurs stéréo sont monnaie courante sur les milieu de gamme et le Phone (2) est à la hauteur, mais ils ne sont pas de la meilleure qualité qui soit. Ils sont très puissants et conviennent pour les podcasts, YouTube et les jeux, mais le son n’est pas très fort.

Caractéristiques techniques et performances

Snapdragon 8+ Gen 1

8/12 Go de RAM

128/256/512 Go de stockage

La principale évolution interne par rapport au Phone (1) est que le Phone (2) est équipé du processeur Snapdragon 8+ Gen 1, un silicium qui est présent aussi chez le OnePlus 10T et le Samsung Galaxy Z Flip 4. Cela vous donne un support 5G, mais vérifiez avec quelles bandes il fonctionne et s’il est compatible avec votre opérateur.

Henry Burrell / Foundry

Ce n’est pas le dernier 8 Gen 2 de Qualcomm, mais ce Nothing s’adapte à tout ce que nous lui avons demandé, d’opérations quotidiennes en passant d’une application à l’autre jusqu’à jouer à Call of Duty Mobile pendant une demi-heure sans aucun problème. Parfois, nous avons pu constater que le système d’exploitation piétinait un peu. C’est un smartphone puissant, mais il n’est pas aussi fluide avec le logiciel que les récents OnePlus ou Samsung de même gamme de prix.

Henry Burrell / Foundry

Notre Phone (2) prêté était doté de 12 Go de RAM et de 256 Go de stockage, ce qui a probablement contribué à booster les performances. Sinon, sachez qu’il y a les versions de 8 Go/128 Go et 12 Go/512 Go. Aucun modèle n’a d’emplacement microSD, mais il y en a un double physique pour carte SIM.

Le lecteur d’empreintes digitales intégré à l’écran fonctionne bien et peut également servir à la connexion biométrique à des applications tierces, contrairement à la reconnaissance faciale, qui est rapide et efficace pour déverrouiller un téléphone.

Appareil photo et vidéo

L’objectif principal de 50 Mp déçoit

50 Mp ultra grand-angle

32 Mp à l’avant

Le Phone (2) utilise le capteur Sony IMX890 f/1,88 pour son appareil photo principal, mais il s’agit en réalité d’un capteur incroyablement similaire au IMX766 du Phone (1). Cela signifie qu’il n’y a guère d’évolutions ici, et nous avons été déçu par les photos prises.

Henry Burrell / Foundry

Le IMX890 est en fait identique à celui du récent OnePlus 11 dont l’appareil photo principal était cohérent et d’excellente qualité.

L’appareil photo principal du Nothing Phone (2) n’a rien à voir avec cela. Il est bon pour prendre des photos en cas de besoin, mais il est loin d’être parfait. Le Pixel 7a est plus performant pour les photos, pourtant il coûte plus de 100 € de moins.

Pour un smartphone promu en partie autour de ses améliorations photographiques, les capteurs photo du Phone (2) sont tout juste corrects

En plein jour, comme la plupart des smartphones de 2023, l’appareil photo principal est solide. Il capture des images fixes de 12 Mp par défaut, mais vous pouvez aussi prendre des photos à 50 Mp. Il donne des couleurs relativement réalistes, avec une plage focale décente qui réagit bien lorsque nous touchons l’écran pour changer la mise au point :

Cependant, le traitement d’image de Nothing est trop agressif, accentuant trop les photos ou ajoutant une teinte orangée aux tons de la peau et aux surfaces, sauf dans les meilleures conditions d’éclairage. Il a aussi des difficultés avec le soleil, les photos peuvent souvent faire ressortir le ciel ou rendre le sujet trop sombre en fonction de la mise au point :

Le délai d’obturation est également mauvais, en particulier lorsque l’on zoome, et il arrive que le bouton de l’obturateur ne réagisse pas du tout.

La vidéo est standard, rien d’extraordinaire, mais toujours aussi bonne que ce que l’on peut attendre d’un smartphone tel que le Nothing (2). L’appareil peut enregistrer en 4K jusqu’à 60 i/s. La stabilisation (optique et électronique) est bonne et le mode action permet de réduire les vibrations, mais il n’est pas aussi compétant que le mode action de l’iPhone 14 (un appareil plus cher, il est vrai).

L’objectif ultra grand-angle est acceptable pour saisir davantage de scènes avec son capteur Samsung JN1 50 Mp f/2,2. Il gère même correctement la faible luminosité, mais la qualité de l’image se dégrade lorsque l’on zoome et que l’on constate une perte de détails :

Henry Burrell / Foundry

Il n’y a pas de téléobjectif, mais il est possible de prendre des photos à une vitesse de 2x grâce à un commutateur dans l’application qui se sert du zoom numérique, puis de zoomer jusqu’à 8x.

Le capteur selfie de 32 Mp est en fait le plus agréable de tous, produisant des images nettes, lumineuses et bien détaillées :

Henry Burrell / Foundry

Pour un smartphone promu en partie autour de ses améliorations photographiques, les capteurs photo du Phone (2) sont tout juste corrects. Si l’appareil photo est votre priorité, alors optez pour un Pixel 7a moins cher.

Batterie et charge

Autonomie décente toute la journée

Chargement de 45W

chargement sans fil de 15W

L’autonomie est excellente. En débranchant l’appareil à 7 heures du matin, il nous restait généralement 80 % de batterie à la mi-journée, et 30 % à 22 heures environ. La cellule de 4 700 mAh fait un travail admirable, et nous pensons que la technologie d’affichage LTPO économe en énergie y contribue également.

Dans le test de batterie de PCMark, il a obtenu un score de 14 heures et 17 minutes, un score très décent qui surpasse les 12 minutes et 43 minutes du Galaxy S23 Ultra à 5000 mAh.

Henry Burrell / Foundry

Il n’y a pas de prise murale fournie, mais Nothing vous offre un joli câble USB-C vers C, en quelque sorte transparent. Rechargez complètement le Nothing (2) en 55 minutes à 45W avec le bon chargeur. Nous avons atteint 32 % en 15 minutes et 65 % en 30 minutes, il s’est rechargé à 100 % en 55 minutes exactement. Il y a aussi la recharge sans fil de 15W et le téléphone lui-même peut servir de chargeur de 5W pour des accessoires tels que les écouteurs qui intègrent la fonction de charge Qi.

Une interface logicielle élégante et bien pensée

Trois ans de mises à jour Android

Quatre ans de correctifs de sécurité

Le Phone (2) fonctionne sous Android 13 au lancement avec Nothing OS 2.0, une surcouche à jour. C’est l’élément le plus intéressant de l’appareil, qui offre un aspect et une sensation uniques à l’écran d’accueil. Android 13 permet de « thématiser » les applications selon une palette de couleurs choisie, mais exige des développeurs d’applications qu’ils proposent une icône d’application thématisée. Même sur les smartphones Google Pixel, si vous personnaliser les apps de votre écran d’accueil, certaines risquent de ne pas jouer le jeu et rester colorées.

Nothing OS 2.0 est l’élément le plus intéressant de l’appareil, qui offre un aspect et une sensation uniques à l’écran d’accueil

Nothing propose un nouveau pack d’icônes qui personnalise toutes les applications pour vous. C’est très bien, et cela signifie que les icônes apparaissent en blanc avec une icône noire en mode clair ou en noir avec une icône blanche en mode sombre. Il est également facile de donner à vos écrans d’accueil un aspect très différent en modifiant les dispositions, les widgets et les fonds d’écran de Nothing :

Henry Burrell / Foundry

En dehors de la personnalisation de l’écran d’accueil, le système d’exploitation est en fait assez simple. Les en-têtes de menu et le nouvel écran toujours allumé adoptent une police matricielle de type horloge numérique, sinon l’aspect et la convivialité sont similaires à ce que vous pourriez trouver sur un Nokia ou Motorola qui ne change pas trop par rapport à Android pure.

Il y a aussi un compositeur de sonneries (sommes-nous de retour en 2002 ?) avec des audio fournis par Swedish House Mafia, et il vous est possible de programmer les lumières des glyphes pour qu’elles clignotent en se synchronisation avec vos créations. Il y a dix sonneries prédéfinies pour les appels et d’autres pour les notifications, qui sont attribuables à des apps ou à des contacts.

Nous avons apprécié la possibilité de définir des “notifications essentielles”. Ainsi, si le téléphone est retourné, l’une des lumières restera allumée si un contact déterminé vous envoie un message. C’est pratique.

Henry Burrell / Foundry

Vous pouvez aussi retourner le téléphone pour le mettre en sourdine, et configurer des fonctions comme le double tapotement de l’écran pour le verrouiller.

Nothing promet 3 ans de mises à jour Android jusqu’en 2026 et 4 ans de correctifs de sécurité tous les deux mois jusqu’en 2027. C’est solide, et seulement un an derrière Samsung sur chaque front. Il est impressionnant de voir qu’une nouvelle société surpasse le support logiciel de Nokia, Sony et d’autres. Cependant, il n’a que deux téléphones à mettre à jour.

Prix et disponibilité

Le Nothing Phone (2) est lancé à 649 € pour le modèle 8 Go de RAM/128 Go de stockage. Il y a aussi le modèle 12 Go/256 Go pour 699 € et celui de 12 Go/512 Go pour 799 €. Ce dernier est un bon prix compte tenu du hardware et de l’espace de stockage.

Henry Burrell / Foundry

Nothing ne vend le (2) que par l’intermédiaire de sa boutique officielle et de quelques autres revendeurs.

Le prix d’entrée est également compétitif, mais nous recommanderions le OnePlus 10T à 699 €. Il dispose d’un appareil photo similaire, d’une recharge plus rapide, d’un meilleur écran et du même processeur, mais pas de recharge sans fil.

Et pourquoi ne pas opter pour l’excellent Google Pixel 7a, qui sacrifie un écran LTPO pour un bien meilleur appareil photo à 509 € ?

Conclusion

Le Nothing Phone (2) a une fiche technique Premium mais un prix de milieu de gamme, et il donne toujours une sensation de milieu de gamme. L’écran et l’appareil photo en particulier sont décevants, et le design volumineux en fait un téléphone difficile à manipuler.

Pourtant, Nothing OS 2.0 est excellent et donne à Android l’impression d’être différent de ses concurrents, dans le bon sens du terme. Le Nothing (2) dispose également d’une grande autonomie et d’une fonction de recharge sans fil.  

Les écueils habituels du milieu de gamme sont présents, comme l’indice de protection IP54 et les haptiques de qualité médiocre. Mais si vous aimez l’esthétique et que vous ne pensez pas que les lumières glyphes sont accessoires, alors le Nothing Phone (2) vaut la peine d’être considéré, d’autant plus qu’il est garanti quatre ans d’assistance logicielle.

Adaptation du test original publié sur Tech Advisor de langue anglaise

Fiche technique

Écran OLED LTPO de 6,7 pouces à 120Hz

Appareil photo arrière :

Appareil photo principal 50 Mp, f/1,8 OIS

Appareil photo ultra grand-angle de 50 Mp, f/2,2

Caméra selfie 32 Mp, f/2,45

Batterie de 4700mAh

Chargement filaire 45W

Chargement sans fil 15W

Chargement sans fil inversé de 5W

5G

Haut-parleurs stéréo

Wi-Fi 6

Bluetooth 5.3

NFC

Interface Glyph LED

IP54

Verre Gorilla

Android 13 avec Nothing OS 2.0

159,2 x 75,8 x 8,3 mm

201 g

You're reading Test Et Avis Sur Le Nothing Phone (2)

Nothing Phone (2): Release Date, Specs, Price, Leaks & Rumors

OnePlus co-founder Carl Pei’s latest hype brand, Nothing, has been making waves ever since its inception. The company’s first attempt at a smartphone was the transparent and illuminating Nothing Phone (1). And well, it has been a huge success, selling more than 650,000 units worldwide. But, everyone is now looking forward to its successor, eager to know what to expect from the Nothing Phone (2). Well, we might not have to wait long, as Nothing Phone (2) has been teased officially and is coming soon. Let’s look at all the details.

Note: This article was last updated on 13th June 2023 to include the official Nothing Phone (2) release date. Previously, we added leaked renders and confirmed details for the release date, battery size, and the chipset used in the phone.

In addition to India, the device is confirmed to launch in Europe and the US at the same time. So yeah, the Nothing Phone (2) will launch globally next month.

Nothing Phone (2) Price (Speculated)

Nothing’s first smartphone was a premium mid-ranger, offering a Snapdragon 7-series chipset, wireless charging, and more for around Rs 30,000 (or 469 Euros). With a Snapdragon 8-series chipset, design and software upgrades, and possibly improved cameras, we expect the company to ramp up the pricing for sure. But currently, there are no rumors about how much of a price increase we will see.

Considering its rivals powered by last year’s Snapdragon 8+ Gen 1, we are expecting a Rs 42,000 to Rs 45,000 starting price for the Nothing Phone (2) in India. Still, we suggest you take this expected price with a grain of salt and wait for the official release.

Nothing Phone (2) Design [Leaked Renders]

First, let’s look at the official information we have received today. The company has shared a first look at the rear panel of Nothing Phone (2). And as expected, it features a transparent panel like the Nothing Phone (1). You can see the white textured plastic covering the internals, along with the glyph light strip (not illuminated here) and the red recording indicator. Phone (2) redesigns the indicator, as it is no longer circular like its predecessor.

Other design elements of the phone are not visible in the tweet above, but we have finally received leaked renders for the Nothing Phone (2) from Smartprix in partnership with OnLeaks. According to the renders, the Phone (2) will have a slightly rounded aluminum frame, a 2.5D curved glass back and front display, and smaller bezels on the front.

The “Glyph” lights will again prove to be a standout element of this phone; complete with cool new tricks and features, thanks to the in-house software team (more on this below). Moreover, as you can see above, the glyph lights around the camera and wireless charging coil have been redesigned. Instead of a continuous LED light strip, Nothing Phone (2) now includes smaller strips, possibly for additional customization. The updated glyph light design has been confirmed by the company on June 13 (see image below).

Will people draw parallels to the iPhone with the Phone (2) too, or will the design see major changes? Only time will tell, so stay tuned for more leaks and rumors.

Nothing Phone (2) Specs & Features

One thing’s for sure, the next Nothing phone will be more powerful than its initial release. The company has already confirmed the chipset we will find under the hood.

Nothing Phone (2) Processor

There has been a lot of discussion ever since we announced that Phone (2) will have a Snapdragon 8 Series chipset. Well here’s some news – it’s going to be the premium-tier powerhouse Snapdragon 8+ Gen 1. A clear upgrade from Phone (1). Let’s talk about the key differences👇 chúng tôi Carl Pei (@getpeid) May 18, 2023

At MWC 2023 earlier this year, it was announced that Nothing Phone (2) will feature a flagship Snapdragon 8-series chipset. But Nothing and Qualcomm both were tight-lipped about the exact processor name. However, a Qualcomm executive accidentally let the cat out of the bag on LinkedIn.

Qualcomm’s Alex Katouzian mentioned that Nothing Phone (2) will be powered by the Snapdragon 8+ Gen 1 in a congratulatory post on LinkedIn. But, he quickly edited the post to remove the mention of the chipset name, essentially confirming the chipset Phone (2) will be using. Still, let’s wait and see if this actually turns out to be true. Or, could it surprise us with another 8-series chipset in the Phone (2)?

Nothing Phone (2) Battery & Charging

In a recent Forbes interview, CEO Carl Pei confirmed that Nothing Phone (2) will come equipped with a 4,700mAh battery (bigger than the 4,500mAh battery on Phone 1). The official confirmation negates this MySmartPrice report, which claimed that the phone will include a 5,000mAh battery.

Nothing Phone (2) Display & Cameras

Talking about the screen, we will see an adaptive AMOLED display with a 120Hz refresh rate on the Nothing Phone (2). Currently, we don’t have any concrete details on the display specifications. However, a recent tweet from TechDroider suggests that Nothing Phone (2) will include a 6.7-inch FHD+ OLED panel with thinner bezels (still likely symmetrical like the Phone 1).

Nothing Phone (2) Software

One last thing, the Phone (2) is said to carry the model number AIN065. It has already made an appearance on the Bureau of Indian Standards (BIS) certification website. We expect to see more leaks and feature confirmations for the Nothing Phone (2) in the coming few weeks. Until then, we got another look at the alleged specifications of the Nothing Phone (2) in a leaker’s tweet, which you can check out here.

Featured Image Courtesy: SmartPrix & OnLeaks

Nothing Ear (2) Vs. Airpods Pro 2: Which One Should You Buy?

Nothing launched its first TWS (True Wireless Stereo) earbuds in 2023. It was an immense success, and Nothing is continuing the same legacy with its Nothing Ear (2) in 2023. However, if you plan to buy one for your Apple device, you might get confused between the AirPods Pro 2 and the Nothing Ear (2).

If you’re in this scenario, I’ve compared Nothing Ear (2) and AirPods Pro 2 side-by-side to see which of these second-generation earphones is better. By the end of this guide, you can make a better purchase decision among them, depending on your needs.

AirPods Pro 2 vs Nothing Ear (2) – Specs

SpecificationsAirPods Pro 2Nothing Ear (2)ProcessorH2UnknownIPX ratingIPX4IP54 (buds), IP55 (case)Bluetooth5.35.3Size and weight (buds)1.22 x 0.86 x 0.94 inches, 0.19 ounces, 5.3 grams1.1 x 0.8 x 0.9 inches, 0.2 ounces, 5.6 gramsSize and weight (charging case)1.78 x 0.85 x 2.39 inches, 1.79 ounces, 51 grams1.8 x 0.9 x 2.4 inches, 2 ounces, 56.6 gramsBattery life7 hours, 30 hours with charging case6.3 hours, 36 hours with charging caseWireless chargingYesYes

On paper, the specifications of AirPods Pro 2 and Nothing Ear (2) look similar, with minor differences. However, it all comes down to how they perform in everyday life.

As for the features, the Nothing Ear (2) has an 11.6mm sized driver for audio output, which is slightly more than AirPods Pro 2’s 11mm drivers. Furthermore, the Nothing Ear (2) has Personalized ANC, Personalized sound profile, Find My earbuds and Ear Tip Fit Test. AirPods Pro 2, on the other hand, also boasts similar features like ANC, Personalized Spatial Audio, Find My and Ear Tip Fit Test.

AirPods Pro 2 vs Nothing Ear (2) – Design

Image credit: Apple

While Apple has its signature design language, Nothing doesn’t fall short. You won’t find many changes in the AirPods Pro 2 design compared to its previous generation. However, they’re still differentiable by anyone who knows how AirPods Pro looks.

Image credit: Nothing.tech

Nothing Ear (2) takes a different approach to stand out, though. It comes with a completely transparent design similar to its previous generation, and if you keep up with tech, you’ll notice the Nothing Ear (2) immediately when you see it.

Regarding the case, Nothing Ear (2)’s case doesn’t have any tricks up its sleeves and features the same design as its predecessor. However, the AirPods Pro 2, on the other hand, has a lanyard loop on the case’s side, allowing you to attach it to anything and carry it around. Also, a speaker grill on the bottom to play different sounds, including Find My.

Although, you’ll find one significant difference when it comes to the protection of the case and buds. The AirPods Pro 2 features an IPX4 rating for both the case and the buds. On the contrary, Nothing Ear (2) features an IP54 rating for the buds and an IP55 rating for the case, which can be a huge deal for some of you.

AirPods Pro 2 vs Nothing Ear (2) – Touch controls

AirPods Pro 2 and Nothing Ear (2) support touch controls on the earbuds’ stems. However, the one on the Nothing Ear (2) has better responsiveness and tactile feedback than what we get on the AirPods Pro (2nd generation).

Pinching the stem of Nothing Ear (2) lets you play/pause, answer, or hang up calls while double-pressing it will skip media forward or reject calls, and then triple-pressing it will go back to the previous media. Finally, pressing and holding on either earbud will switch between ANC and Transparency mode.

Moreover, if you want to adjust your connected device’s volume and voice assistant, you can assign a double push-and-hold gesture to either earbud, which can be uncomfortable.

Image credit: Apple

On the contrary, Apple’s AirPods Pro 2 features a Force sensor where you need to press the earbud’s stem with a little bit of pressure, which can be weird at first, but you’ll get used to it soon. You get the same touch controls as Nothing Ear (2), but you’ll have to swipe instead of the double push-and-hold gesture when it comes to volume controls.

AirPods Pro 2 vs Nothing Ear (2) – Audio quality

Image credit: Apple

One of the most exciting features that you’ll get on AirPods Pro 2 is the Spatial Audio feature that creates a 360 experience in apps with Dolby Atmos support. The audio quality on AirPods Pro 2 is better when you compare it to its previous generation and has better Active Noise Cancellation, Personalized Spatial Audio, and Adaptive Transparency, thanks to the new H2 chip.

The sound is more balanced on the AirPods Pro 2, which is perfect for almost everyone, but if you’re someone who tinkers with an equalizer, you’ll have to go for the Nothing Ear (2).

Image credit: Nothing.tech

When it comes to the Nothing Ear (2), it doesn’t have the Spatial Audio feature, but it has a personalized sound profile and a customizable equalizer. Besides, when it comes to the sound, you’ll find more bass with natural vocals that can make treble harsh sometimes. Lastly, Nothing Ear (2) can also produce Hi-Res audio, meaning you can play up to 1Mbps at frequencies up to 24bit/192kHz.

Call quality

There isn’t much comparison regarding the call quality since the AirPods Pro 2 crushed the Nothing Ear (2) here. However, if you get a Nothing Ear (2) for yourself, the mic quality might be slightly mushy as it doesn’t pick up the highs very much. On the other end, AirPods Pro 2 is one of the best TWS earbuds in the market with outstanding mic quality, and you don’t need to compromise much on anything, whether you’re on calls or recording an audio/video.

Connectivity

Regarding connectivity, Nothing Ear (2) and AirPods Pro (2nd generation) has Bluetooth 5.3 support, allowing them to connect to multiple devices and switch between them seamlessly. Nevertheless, you don’t have any operating system limitations, and it’ll switch between them with the Dual Connection feature. On the other side, AirPods Pro 2 allows you to switch between Apple devices only, which is great if you’re in the Apple ecosystem.

Furthermore, the Nothing Ear (2) features support for Hi-Res audio and LDAC 5.0 codec for high-resolution audio streaming via Bluetooth. Unfortunately, you won’t find this on the AirPods Pro 2, which can be something you need to watch out for if you’re an audiophile.

AirPods Pro 2 vs Nothing Ear (2) – Battery life

Image credit: Nothing.tech

According to Nothing, Ear (2) has a custom chip that enhances battery life. It also features fast charging, meaning with a 10-minute charge, you can listen for up to 8 hours with ANC turned off. But when you use it with ANC turned on, you’ll get around 4 hours of battery life on a single charge. And with the charging case, you can extend it up to 36 hours.

Image credit: Apple

The AirPods Pro 2 takes the cake with a battery life of 6 hours with ANC on a single charge, and coupled with the charging case; you get around 30 hours of playback time with ANC. Besides, you’ll get about 7 hours of playback with ANC turned off and 5.5 hours with Spatial Audio. AirPods Pro 2 supports quick charging, but you can listen for up to an hour with a 5-minute charge.

AirPods Pro 2 vs Nothing Ear (2) – Pricing

You can purchase the AirPods Pro 2nd generation for $249, the same as the launch pricing of its previous generation. You can find them at full price on Apple Stores, but you may find them slightly cheaper at third-party sellers.

Contrarily, the Nothing Ear (2) costs $149, which is 50% higher than its predecessor, bringing it into the budget noise cancellation market, and 100$ cheaper than the AirPods Pro 2nd gen. Although more affordable, you won’t find it in all countries since it’s available in selected countries like India and the UK.

Which premium earbuds should you get?

Deciding what you should get between the AirPods Pro 2 and the Nothing Ear (2) is easy. If you’ve one or multiple Apple devices, like the iPhone, iPad, Mac, or Apple TV, simply go with the AirPods Pro 2. They’ll provide you with more value when you’re in the Apple ecosystem and fully utilize its potential.

Besides, if you have an Android phone or a Windows PC, you should go with the Nothing Ear (2) since they’ll provide you with a good experience similar to the AirPods Pro 2. It uses Google’s Fast Pair and Microsoft’s Swift Pair to connect and switch between devices.

However, if you’re under a budget and can’t afford the AirPods Pro (2nd gen), you can go with Nothing Ear (2). Albeit, you’ll need the Nothing X app to control its features on iOS, and it won’t have seamless switching between Apple devices. In the end, the choice is up to you and your requirements.

Conclusion…

I hope this spec-by-spec comparison between AirPods Pro (2nd gen) and Nothing Ear (2) could make your purchase decision easier.

Read more:

Author Profile

Sajid

Sajid is an Electronics and Communications Engineering graduate who loves writing about tech. He’s primarily interested in writing about Android, iOS, Mac, and Windows. You’ll find him watching Anime or Marvel when he’s not writing.

Difference Between Antibody Test And Pcr Test

Testing has use beyond only establishing whether or not a person has a virus. After a virus has been identified, its severity must be assessed to decide whether or not hospitalisation is necessary. Diagnostic tests and antibody tests are two types of testing. Molecular testing and antigen tests are two subsets of diagnostic procedures. Therefore, PCR tests are classified as a type of molecular test that looks for viral DNA. Blood antibody testing are one method of monitoring antibody levels.

What is Antibody Test?

Immunoglobulins, also known as gamma globulin proteins, are the building blocks of antibodies. Vertebrate blood and other bodily fluids include antibodies. They aid vertebrate immune systems in recognising and eliminating pathogens. This is why detecting antibodies in the blood is what an antibody test does. The human body naturally generates antibodies for self-defense, however vaccination may be used to artificially increase antibody production.

Testing for certain antibodies in the blood can reveal whether or not a person has been exposed to a particular virus or infection. The test only reveals whether or not the subject was previously infected, not whether or not they are now sick. A previous infection with SARS-CoV-2, for instance, is evidenced by a positive result for COVID-19 antibodies.

What is PCR Test?

Monitoring gene expression, determining the number of food-borne pathogens, determining the amount of a virus, and making a clinical diagnosis are just few of the many uses for the powerful molecular test known as polymerase chain reaction (or PCR). In vitro PCR is a laboratory technique for the enzymatic production of targeted DNA sequences.

Differences: Antibody Test and PCR Test

The following table highlights the major differences between Antibody Test and PCR Test −

Characteristics

Antibody Test

PCR Test

Significance

The antibody test and the polymerase chain reaction (PCR) test are the gold standards for determining whether or not a patient has contracted a virus. These two methodologies have continued to dominate COVID-19 testing even after the current coronavirus epidemic.

In contrast to tests that rely on antibodies or the body’s immunological response, polymerase chain reactions (PCRs) may detect the presence of antigens directly.

Test

A history of infection can be deduced from a blood antibody test. Due to the fact that antibodies are usually produced by the body a few days after an infection, rather than before, this test cannot be used to detect whether or not a person is currently sick.

However, a polymerase chain reaction (PCR) test is a diagnostic tool for identifying infections in their earliest stages, before antibodies have had time to build. In vitro PCR is a laboratory technique for the enzymatic production of targeted DNA sequences.

To detect the presence of a virus, it first multiplies a small section of DNA many times over (by the millions or billions) before analysing the results.

Procedure

Tests for antibodies in the blood can reveal whether or not a person has been infected with a particular virus or other infection in the past.

The method identifies the virus indirectly by examining the body’s defences against it.

DNA polymerase is an enzyme that causes DNA to duplicate in cycles, and this is what a PCR test does to amplify a specific section of DNA.

The test looks for the virus’s genetic material in a fluid sample taken from the nose or throat passages.

Conclusion

Antibodies play an important role in the immune system by assisting in the detection and destruction of invading pathogens. Detecting antibodies in the blood is what an antibody test does.

The PCR test provides definitive results, allowing for the isolation of infected individuals to prevent the spread of the virus.

Lenovo Legion Phone Duel 2 Packs Two Fans For Peak Gaming Power

Lenovo Legion Phone Duel 2 packs two fans for peak gaming power

Lenovo has a new Android gaming phone, and the Legion Phone Duel 2 is aiming to not only deliver the power for full mobile gameplay, but the media credentials modern streamers demand. The unusually-shaped smartphone includes a twin-fan cooling system and a larger-than-average battery, to keep it running at maximum speed for longer.

On the front, there’s a 6.92-inch 20.5:9 aspect AMOLED display. It’s running at 2460 x 1080 resolution, with a 144 Hz refresh rate and 8-bit HDR support. Lenovo has used a 720Hz touch sampling rate, too, for faster response times.

Brightness is 800 nits standard, with 1,300 nits peak, and there’s 111.1-percent DCI-P3 color gamut coverage plus HDR10+ certification. It’s protected with a slab of Gorilla Glass 5, and the whole phone tips the scales at 259 grams.

Inside there’s Qualcomm’s Snapdragon 888, with either 12GB, 16GB, or a whopping 18GB of LPDDR5 memory. Storage is either 256GB or 512GB. For connectivity, there’s 5G, WiFi, and Bluetooth, and the Legion Phone Duel 2 runs Lenovo’s ZUI 12.5 based on Android 11.

You can have the fastest chipset in the world, of course, and still get mediocre performance if you don’t take care of heat. Lenovo is using both active and passive cooling, with a vapor chamber for liquid cooling, and then twin turbo-fans to really keep temperatures down. Both the intake fan and output fan have 29 blades apiece, the former running at 12,500 rpm and the latter at 15,000 rpm. They make around 27 dB at 30 cm distance, Lenovo says.

Since the Legion Phone Duel 2 is designed to be held horizontally, like a Nintendo Switch, Lenovo has put the processor in the center away from the gamer’s fingers. There are also eight virtual buttons, including four ultrasonic shoulder keys, two rear capacitance screen touchpoints, and two in-display force touchpoints. Lenovo is also using a new Dual HaptiX dual-X-axis haptic vibration motor system, for more accurate touch feedback.

A pop-out 44-megapixel selfie camera with an 84-degree lens pops out of the side of the phone – so that it’s positioned right for when you’re streaming yourself during gameplay – and there’s onboard background removal, real-time overlay and effects generation, and virtual avatars.

The rear cameras meanwhile, are a 64-megapixel f/1.9 wide angle, and a 16-megapixel f/2.2 ultra-wide. There’s HDR10+ video recording at 4k/30fps, or 8k video recording at 24fps.

On the audio side, there are dual front-facing speakers with 7-magnet drivers and dual smart amplifiers, plus Dolby Atmos support. Four microphones add features like background noise reduction, and there’s 48 kHz / 16-bit output support via USB-C.

For power, there are dual 2,750 mAh batteries for a total of 5,500 mAh. Dual 90W USB-C charging ports on the side mean that 17 minutes plugged in is good for 4,500 mAh of charge, Lenovo says.

In China, where it’ll be called the Lenovo Legion Phone 2 Pro, it’ll go on sale in April; availability in Asia Pacific and Europe will follow in May. It’ll be priced from 999 euro ($1,160) for the 16GB/512GB configuration and with a bundled charging dock, while the 12GB/256GB version without the dock will be 799 euro ($930).

As for North America, Lenovo says that it’s still deciding whether to bring the Legion Phone Duel 2 to market.

Whatsapp Marketing : Le Guide Pour Les Entreprises

Whatsapp compte plus d’1,5 milliards d’utilisateurs ! Consultez notre guide pour faire du marketing sur WhatsApp efficacement pour vos campagnes marketing.

Si je vous dis « médias sociaux », il est fort probable que vous pensiez immédiatement à Facebook et Twitter. Pourtant, les applications de messagerie comptent désormais autant d’utilisateurs que les réseaux sociaux. Et de plus en plus, ces applications de messagerie servent de plateformes marketing aux entreprises.

Dans la majeure partie du monde, WhatsApp (jeu de mot sur l’anglais « What’s up ?») est l’application leader en matière de messagerie, affichant au total plus d’1,5 milliards d’utilisateurs actifs aux quatre coins du globe.

Bonus: Notre guide en 8 étapes pour développer votre présence sur les réseaux sociaux vous aidera à élaborer une stratégie social media des + efficaces !

Présentation de WhatsApp

WhatsApp est une application mobile gratuite qui utilise la connexion Internet de votre smartphone pour vous permettre de discuter avec d’autres utilisateurs sans avoir à payer de frais d’envoi de SMS. L’application prend également en charge le partage des fichiers et images, ainsi que les appels audio et vidéo.

WhatsApp est compatible avec un grand nombre de smartphones, ce qui a rendu ce service très populaire dans les pays où le prix du SMS est élevé, comme le Brésil, le Mexique, ou encore la Malaisie, où 60 % de la population utilise l’application. À vrai dire, WhatsApp est l’alternative aux SMS préférée des utilisateurs dans 109 pays, c’est-à-dire 55,6 % du monde.

Bien que Facebook ait racheté WhatsApp pour 19 milliards de dollars en février 2014, sa gestion est totalement indépendante. Ainsi, l’application ne dispose pas encore de fonctionnalités axées sur le marketing déjà présentes sur Facebook Messenger.

Utilisation de WhatsApp

WhatsApp est compatible sur iPhone, Android, Windows et le Nokia S40. Le service propose également une application Web et un logiciel de bureau disponibles sur Mac et PC. Cependant, vous devrez au préalable installer l’application sur votre smartphone car chaque compte WhatsApp est associé à un numéro de téléphone.

Après avoir installé l’application, vous devrez confirmer votre pays de résidence puis saisir votre numéro de téléphone. Pour configurer votre profil, vous pouvez choisir d’importer les données de votre compte Facebook en un clic, ou d’ajouter manuellement une image et un nom de profil que vous pourrez changer par la suite.

L’application utilise les numéros de téléphone de votre liste de contacts pour créer un répertoire à jour des utilisateurs WhatsApp que vous connaissez. Vous apparaîtrez également automatiquement dans le répertoire de vos contacts à moins que vous ne changiez vos paramètres de confidentialité.

Avec Whatsapp, vous pouvez partager vos messages, photos et vidéos de 3 façons différentes :

Discussion individuelle

Comme toute application de messagerie digne de ce nom, WhatsApp vous permet de discuter avec un autre utilisateur de votre liste de contacts. Au cours d’une discussion individuelle, vous pouvez également réaliser un appel audio ou vidéo, ou encore envoyer des enregistrements audio.

Listes de diffusion

Lorsque vous utilisez la liste de diffusion, vous pouvez envoyer un message à toutes les personnes qui ont enregistré votre numéro de téléphone dans leur répertoire. De façon similaire à la fonction copie carbone invisible (BCC) d’un e-mail, chacun verra le message s’afficher normalement. En cas de réponse, une discussion individuelle sera créée : les autres membres de la liste ne pourront pas voir son contenu. Vous pouvez ajouter une maximum de 256 contacts dans une liste de diffusion.

Groupes

Les discussions de groupe vous permettent de discuter simultanément avec un maximum de 256 personnes : vous pouvez envoyer des messages, des photos et des vidéos. Tous les membres du groupe peuvent prendre part à la conversation et consulter tous les messages publiés dans le groupe.

Pourquoi utiliser WhatsApp dans un cadre professionnel ?

Tout simplement parce que cette application est déjà utilisée par bon nombre de vos consommateurs. Plus de 60 milliards de messages sont envoyés chaque jour via WhatsApp.

Contrairement aux idées reçues, les utilisateurs de WhatsApp ou de tout autre service similaire souhaitent interagir avec les entreprises. Ainsi, une enquête de Nielsen sur la messagerie Facebook révèle que 67 % des utilisateurs de messageries mobiles s’attendent à interagir davantage avec les marques au cours des deux prochaines années. De plus, 53 % des personnes interrogées déclarent qu’elles sont plus susceptibles de passer commander auprès d’un commerçant auquel ils peuvent envoyer des messages directs.

Si votre cible de marché est jeune, il est probable qu’elle utilise une application de messagerie de façon quotidienne. Une étude menée par Pew Research Center révèle que 42 % des utilisateurs de smartphone âgés de 18 à 29 ans utilisent une application comme WhatsApp, contre seulement 19 % des utilisateurs âgés de plus de 50 ans.

Par ailleurs, les messageries mobiles comme WhatsApp bénéficient d’un taux d’engagement extrêmement élevé : 98 % des messages envoyés par ce biais sont ouverts et lus, et 90 % sont ouverts dans les 3 secondes qui suivent leur réception.

Il se peut que WhatsApp soit déjà grandement utilisé par votre public pour partager du contenu sur le dark social, un terme utilisé pour décrire le partage de contenu via des canaux privés, tels qu’une adresse e-mail ou une discussion individuelle dans WhatsApp. Ce concept s’oppose au partage public de contenu, comme sur un mur Facebook, par exemple.

De nos jours, une grande majorité du partage en ligne (84 %) est réalisée sur des canaux privés tels qu’une application de messagerie. Ainsi, même si vous n’utilisez pas WhatsApp pour mettre en avant votre marque, il est fort probable que vos clients potentiels s’en servent déjà pour étendre la portée de votre contenu.

WhatsApp marketing : conseils et stratégies

Malheureusement, WhatsApp ne vend pas d’espaces publicitaires et ne propose pas (encore) de fonctions dédiées aux entreprises : vous devez donc faire preuve d’imagination.

Même si cette application se démarque par sa portée et ses fonctionnalités, il est important d’élaborer votre stratégie WhatsApp marketing, parallèlement à votre stratégie marketing dédiée aux applications de messagerie.

Comme nous l’avons vu, chaque compte WhatsApp est associé à un numéro de téléphone et vous ne pouvez pas envoyer un message à plus de 256 individus. Cette plateforme n’est donc pas recommandée pour lancer une campagne d’envergure et s’adresser à un grand nombre de personnes. Pour réussir sur WhatsApp, vous devez tourner ces inconvénients à votre avantage.

N’oubliez pas que, comme n’importe quelle autre messagerie mobile, l’attrait de WhatsApp réside dans son intégration à notre smartphone. Contrairement à un ordinateur, nous amenons cet appareil partout avec nous : son utilisation nous semble donc plus personnelle. Ainsi, toute campagne marketing sur cette plateforme doit prendre en compte (et respecter) le caractère plus intime de WhatsApp. Cette application permet aux utilisateurs de discuter avec leurs amis, il est donc primordial d’inspirer confiance et de faire preuve de créativité.

Sans surprises, les exemples de campagnes marketing sur WhatsApp les plus réussies nous proviennent des marchés où l’application est très populaire, comme en Amérique du Sud. Passons en revue certaines marques qui ont fait forte impression sur WhatsApp :

Créer une mascotte pour discuter avec les utilisateurs et faire le buzz

Lorsque Absolut Vodka a lancé sa collection de bouteilles Absolut Unique en édition limitée sur le marché argentin, WhatsApp s’est imposé comme plateforme de choix pour créer le buzz. Il faut dire que 84 % des habitants du pays disposant d’un smartphone utilisaient alors l’application.

Pour célébrer ce lancement, l’enseigne a choisi d’organiser une soirée très sélecte. L’appât ? Seules deux invitations étaient disponibles pour le grand public. Pour remporter l’un de ces sésames, les consommateurs devaient se rendre sur WhatsApp afin de discuter avec un videur imaginaire prénommé Sven pour le convaincre de les laisser entrer.

Cette campagne a généré plus de 1 000 messages audio, vidéo et images uniques visant à s’attirer les faveurs de Sven, créant par là même un véritable buzz au sein de la communauté.

Proposer une aide individualisée pour trouver de nouveaux usages à un produit

Au Brésil, l’enseigne Hellmann’s a souhaité montrer au grand public que la mayonnaise était plus qu’un simple condiment. Pour cela, ils ont choisi d’inviter les visiteurs de leur site Web à envoyer leur numéro de téléphone en y joignant une photographie du contenu de leur frigo. Grâce à WhatsApp, ces utilisateurs étaient ensuite mis en relation avec des véritables chefs qui créaient pour eux une recette à la carte en fonction des ingrédients disponibles. Ce n’est pas tout : les utilisateurs recevaient par la suite des conseils de préparation sous forme d’images et de vidéos, ou bien à l’aide des autres fonctionnalités de l’application !

Résultat ? Un total de 13 000 participants ont passé en moyenne 65 minutes à interagir avec la marque, et 99,5 % ont apprécié le service proposé. La marque s’est réjouie des retombées, si bien qu’elle a lancé la même campagne en Argentine, au Chili, en Uruguay et au Paraguay.

Offrir des conseils discrets et un service de standing à des clients privilégiés

Depuis quelque temps, la marque de lingerie de luxe Agent Provocateur utilise WhatsApp pour informer ses clients les plus fidèles des nouveautés et des événements organisés dans les magasins de l’enseigne. Les consommateurs peuvent également utiliser l’application de messagerie pour demander conseil de façon discrète.

Cette initiative a été tellement populaire auprès des clients VIP que la marque Agent Provocateur a lancé – cette fois pour tous ses consommateurs – une campagne WhatsApp similaire, dénommée Ménage à trois, lors des fêtes de fin d’année. Au cours de celle-ci, les utilisatrices WhatsApp pouvaient inviter un personal shopper dans une conversation de groupe avec leur cher et tendre afin d’exprimer ce qu’elles souhaitaient recevoir à Noël. Ensuite, les stylistes d’Agent Provocateur répondaient manuellement à chaque question et interagissaient avec chaque couple.

Bien qu’il s’agissait d’une campagne restreinte, avec 112 conversations, 31 % de ces discussions ont mené à une visite en boutique, et 61 % d’entre elles ont généré du trafic Web.

Image extraite de Digiday.

Outils WhatsApp marketing

WhatsApp a lancé l’application Business en expliquant qu’il s’agit d’une application « destinée aux petites entreprises ». Son téléchargement est gratuit et actuellement proposé sur les appareils Android et iPhone. L’application permet aux entreprises d’interagir facilement avec leurs clients à l’aide d’outils pour automatiser, trier et répondre rapidement aux messages.

Par exemple, vous pouvez enregistrer et réutiliser les messages que vous envoyez souvent, et utiliser ces « réponses rapides » pour répondre plus efficacement aux questions courantes. Vous pouvez également configurer un message d’absence lorsque vous n’êtes pas en mesure de répondre immédiatement à vos clients. Un message d’accueil peut aussi être configuré, afin de souhaiter la bienvenue aux clients de votre entreprise.

Pour l’instant, WhatsApp ne propose pas d’outils professionnels et d’API. Nous conseillons donc d’opter pour une campagne d’envergure moyenne, comme celles évoquées ci-dessus. Pour interagir avec les utilisateurs, vous devez tout d’abord les inviter à ajouter votre numéro de téléphone à leur répertoire. WhatsApp comprend une fonctionnalité vous permettant d’ajouter un lien « cliquez pour discuter » à votre site Web, une signature d’e-mail ou vos pages de médias sociaux : utilisez-la pour que les consommateurs puissent facilement engager la conversation avec votre marque.

N’oubliez pas que lorsque la conversation prend place dans une messagerie mobile, les utilisateurs s’attendent à une réponse quasi immédiate. Assurez-vous donc d’avoir les ressources nécessaires pour traiter les discussions ou, comme Agent Provocateur, limitez l’accès à cette fonction à un créneau horaire prédéfini.

Il existe différents outils et services tiers dédiés au marketing pour WhatsApp ; ils vous permettent notamment de créer plusieurs comptes ou groupes de discussion pour vos experts en marketing. Néanmoins, leur utilisation peut potentiellement conduire à un blocage temporaire ou un bannissement irrévocable de vos comptes. De plus, sur cette plateforme, l’envoi de messages en série peut sérieusement nuire à votre image de marque.

Si WhatsApp n’offre pas autant de fonctionnalités marketing que Facebook Messenger, l’application de messagerie tend en ce sens. Pour réussir, les experts en marketing doivent créer des campagnes qui exploitent les caractéristiques de WhatsApp. Soyez parmi les premiers à adopter le marketing sur cette plateforme : profitez de l’absence de publicités et de la présence quasi nulle des marques pour tirer votre épingle de jeu.

Les médias sociaux évoluent rapidement, et de nouvelles plateformes et bonnes pratiques font régulièrement leur apparition, à tel point qu’il peut être difficile de suivre le rythme. Découvrez les compétences essentielles de marketing digital que vous devez acquérir pour garder une longueur d’avance sur la concurrence grâce à la formation gratuite proposée par Hootsuite Academy.

En savoir plus

Update the detailed information about Test Et Avis Sur Le Nothing Phone (2) on the Daihoichemgio.com website. We hope the article's content will meet your needs, and we will regularly update the information to provide you with the fastest and most accurate information. Have a great day!